Cooling Tower

Industriel / Urbex / 12 janvier 2014

Tu vois les hautes tours s’élever au-dessus des maisons seulement quand tu as quitté la ville. [Friedrich Nietzsche]

Petit séjour en Belgique.

C’est en Belgique qu’UrbexElement progresse dans son voyage et ses péripéties dans le nord et hors Auvergne. C’est un pays qui regorge de spots à explorer et en général c’est un petit paradis pour les urbexeurs. Le premier endroit visité est cette tour aéroréfrigérante. Dans le genre grandeur décadente il n’y a pas mieux. A peine arrivés dans la ville que l’imposante structure en jette. La teinte d’un bon jour gris de novembre alliée à un paysage industriel apocalyptique fait que ce spot en devient hallucinant.

coolingtower-1

Voiture garée sur le bas côté, la progression vers la tour se réalise dans l’humidité et le froid. Autour, les hautes herbes sont reines. La nature a repris ses droits tout autour de cette immense structure. Au pied, un bâtiment abandonné avec des immenses machines dont l’utilité est inconnu.

coolingtower-10

Les grosses chaines ainsi que les engrenages en imposent. Quelques clichés sont pris pour immortaliser cette salle qui en jette déjà plein la vue. Puis c’est direction le dessous de la tour qui est faite. Il est hallucinant. La prouesse architecturale se fait bien remarquer. Toute la structure du dessous est faite en bois, digne des plus solides charpentes.

coolingtower-5

Entrée dans la tour.

Maintenant c’est l’intérieur de la tour qui doit être absolument exploré, impossible et surtout inenvisageable de rater cette occasion. La seule issue ce sont les marches qui longes le côté de la paroi et qui mènent à l’unique porte. Une fois ouverte, voilà que l’immersion dans la tour se fait.

coolingtower-17

A ce moment précis, c’est le blocage total. La grandeur est tout simplement époustouflante. Tout est fait de bois, excepté la structure qui elle est en béton armée. En plein milieu de la tour, une maison perdue est présente, qui jonche sur les charpentes de bois.

coolingtower-6

Elle aurait servi lors d’un tournage, mais rien ne peut l’affirmer. Par ailleurs, des câbles traversent la tour de part et d’autre, ils auraient également un lien avec l’équipe de tournage.

Fonctionnement.

Le principe d’une tour aéroréfrigérante, ou de refroidissement, est de refroidir de l’eau par contact avec l’air ambiant (de manière générale). Il s’agit ni plus ni moins d’un échangeur de chaleur qui a pour fonction d’évacuer la chaleur d’un procédé industriel via l’eau et l’air. Cette tour n’a pas d’historique et il est impossible de savoir à quelle sorte de bâtiment elle était couplée.
L’eau est en fait acheminée à une certaine hauteur dans la tour par des conduites et elle est répartie sur un maximum de surface pour amplifier le contact avec l’air. Dans cette tour elle est répartie dans les bacs en bois.

coolingtower-8

Dans ces bacs en bois, l’eau va encore être répartie puis va tomber alors par gravitation dans des petits trous afin de rencontrer un gicleur qui va diffuser l’eau sous forme de multiples gouttelettes. Ces dernières vont alors se confronter à des lamelles de bois et divers obstacles pour arriver dans le fond de la tour. Le flux d’air frais lui remonte par le dessous de la tour ce qui lui fait rencontrer l’eau et permet une vaporisation d’une partie de cette eau.

coolingtower-9

Dans le fond de la tour, l’eau s’accumule pour être repompée dans le circuit fermé de la centrale qui lui correspond. L’eau qui est perdue sous forme de vapeur va elle être remplacée par une source extérieure comme une rivière ou un fleuve. C’est la raison pour laquelle les centrales possédant des tours de refroidissement sont toujours positionnées aux abords de courants d’eau.

Retour à l’exploration.

C’était la petite minute théorie industrielle. Pour en revenir à un récit plus sentimental et plus littéraire, le spot fou une sacrée claque. Se dire que très peu de gens ont foulé ce sol et ont eu l’exclusivité de voir l’intérieur d’une tour est très palpitant. Car oui, mis à part l’exploration pure et dure et la prise de photographies artistiques, ça ne fait pas de mal de temps en temps d’élargir sa culture générale et pour le coup scientifique.

coolingtower-11

Pas grand-chose ne peut être ajouté, si ce n’est que le spot en a mis plein la vue, que ce fût une expérience riche et franchement bluffante. La claque a été ramassée comme il se doit et la visite a été magnifique, malgré le froid et le mauvais temps.
Cette dernière aura duré une bonne heure, histoire de profiter du moment présent et d’admirer l’endroit, puis le chemin de la sortie a été regagné avec un dernier regard vers le spot, qui n’a pas pu être loupé pour le coup.

La galerie photos de cette tour hallucinante se situe là ! Bonne explo visuelle ;-)


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,




Article précédent

Ensemble nautique

Article suivant

Roadtrip 2014 à travers la France et la Belgique





Vous devriez aussi aimer



8 Commentaires

sur 13 January 2014

Les installations que tu vois sur la 2ème photo sont des dégrilleurs verticaux. Ils servent à enlever les gros débits/déchets de l’eau avant d’être pompée vers les installations.

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9grillage

sur 14 January 2014

Merci pour ces indications Roysone!! On ne savait pas du tout à quoi pouvait servir ces machines. Du coup maintenant plus de soucis :-)

    sur 8 April 2014

    le nom dégrilleur vertical n’est pas juste, c’est un filtre à chaîne… J’ai fais des dizaine de plongées sur des instalations pareille….

      sur 10 April 2014

      Merci pour ces informations encore plus précises Fred! On ne connait pas du tout ce domaine et les infos trouvées sur la toile sont souvent à trier et non valides… Maintenant on sait que ces grosses machines sont des filtres à chaîne et qu’ils permettent d’enlever les déchets de l’eau avant qu’elle soit pompée.
      Au passage ça ne doit pas être très évident d’entrer dans ces installations… Mais ça doit être hallucinant!
      Bonne journée!

sur 4 August 2014

[…] de la partie. Il s’agit d’une seconde tour de refroidissement qui ressemble fortement à « Cooling Tower ». Celle-ci aussi est à l’abandon mais dans son antre, la grandeur est bien plus importante que […]

sur 31 December 2014

[…] réalisée pendant une journée d’automne bien grise, juste après l’exploration de « Cooling Tower », en 2013. Pour le coup, l’endroit n’a strictement rien à voir et l’ambiance change du […]

sur 25 October 2015

J’y suis allé ce week end. Très facile de rentrer sur le site. Cependant l’escalier montant à la tour a été démantelé. Une corde a été instalée mais l’entreprise est selon moi dangereuse car le corde pourrait s’être altérée avec le temps, de même pour la rembarde à laquelle est attachée. Moi même grimpeur chevronné j’ai préferé ne pas m’y risquer de peur de me retrouver 5 metres plus bas en moins de temps que prévue.
Dommage, j’aurai aimé voir ça de plus près.

    sur 28 October 2015

    Salut Vincent!

    Nous ne savions pas que l’escalier avait été enlevé! C’est dommage… Effectivement l’entrée est facile sur site étant donné l’absence de barrières. Par contre pour y aller discret c’est plus difficile puisqu’il n’y a que ça…

    Tu as eu une bonne réaction de ne pas monter à la corde, ça avait l’air dangereux. Surtout dans cette région où il y a pas mal d’humidité. Il y a déjà assez de danger comme ça lors des explorations, ce n’est pas pour en rajouter. C’est bizarre d’ailleurs qu’il y ait une corde, peut-être l’oeuvre d’autres explorateurs. En tout cas si tu es déçu de ne pas avoir vu l’intérieur dis-toi que celui de « Cooling Tower IM » est beaucoup mieux! Donc tu n’as pas perdu grand chose.

    Tu partages tes explos quelque part?

    Au plaisir,

    L’équipe UrbexElement



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire la suite

Ensemble nautique

Un spot improbable d'un autre temps. De son périple dans le nord et hors Auvergne, UrbexElement s’est retrouvé dans...

5 January 2014
UA-40202717-1