Grand bain

Urbex / 25 novembre 2013

C’est dans le souvenir que les choses prennent leur vraie place. [Jean Anouilh]

Exploration d’une piscine abandonnée, tout simplement époustouflante. Depuis le commencement de ce projet UrbexElement, ce lieu était en ligne de mire et c’est seulement maintenant qu’il a été visité. Plusieurs fois balisé et photographié de l’extérieur, le voilà désormais exploré. C’est parti pour une visite guidée !

L’entrée.

En immersion dans le spot, l’excursion peut démarrer. Le carrelage est présent partout, au sol, sur les murs, au plafond. L’ambiance est bien là pour dire qu’il s’agit d’une piscine. Dès le départ l’atmosphère scotche et en impose. Le lieu révèle toute son histoire et il est alors aisé de s’imaginer les gens foulant le sol en maillot et bonnet de bain.

grand_bassin-18

Veni a posé son blaze dans les lieux, deux graffs seulement et ils seront pratiquement les seuls de tout le spot. C’est d’ailleurs une très bonne chose avec cet endroit car il est très peu tagué et donc il est dans « son jus ».

Les vestiaires.

En progressant, le comptoir livre des portemanteaux d’un rouge flamboyant qui sont parfaitement conservés. C’est un réel bonheur de découvrir cela, la joie et l’enthousiasme se font tout de suite ressentir. C’est impressionnant d’imaginer ici quelques années auparavant des personnes s’occupant de ces portemanteaux et ces derniers contenir des objets et vêtements.

grand_bassin-23

L’histoire.

Pour l’histoire du lieu, les travaux ont commencé en 1938 et cette piscine a été construite en 1947. Le géomètre qui l’a mesuré avant sa construction est en fait notre grand-père à Xavier et moi-même. Sans vouloir nous vanter, c’est une anecdote importante à nos yeux et qui est sympa de partager avec vous. D’où le fait que ce lieu tiens beaucoup à cœur.
C’est un stade nautique constitué de deux bassins, un en intérieur et l’autre en extérieur. L’un des bassins ferme alors ses portes en 2003 et la piscine est délaissée définitivement en 2007.

Pour en revenir à l’exploration et la conception, certaines parties sont bizarrement conçues. La piscine s’avère être en fait un véritable labyrinthe et l’accès au grand bassin a nécessité un peu de réflexion, c’était un vrai casse-tête.
Sur le chemin, l’accueil a été visité et traversé.

grand_bassin-47

Le hall est très grand. Sur l’un des côtés, le guichet est encore là. Il ne manque plus que la personne derrière et un coup de balais pour que le lieu puisse revivre.
Au sol, de la paperasse est entassée, des gravats, des brassards et même des panneaux de ventes pour des boissons, glaces et de la nourriture s’amassent.

grand_bassin-35

La cave et les soubassements.

L’accès à la cave se fait alors. Comme dans toutes les caves jusqu’à maintenant, l’endroit fait assez peur. Il n’est pas rassurant d’autant plus qu’ici c’est le noir complet. Les couloirs sont très longs, ils étaient destinés à la maintenance de la piscine. Les galeries se succèdent. Un endroit est particulièrement intéressant, il s’agissait d’un atelier. Dedans, encore plein d’objets sont présents : des pots de peinture, des bidons et des outils.

grand_bassin-59

Les autres endroits de la cave sont bien glauques et certaines choses n’ont rien à faire ici. Il y a des matelas, des cadis, des bouteilles de vin et autres. L’endroit était clairement squatté fut un temps.
Après passage dans les couloirs sombres en labyrinthe et après progression, des marches se montrent à l’angle des galeries. Il s’avère qu’elles mènent au grand bassin intérieur.
Il faut en fait passer par la cave pour accéder à ce bassin, pourtant au moment où la piscine fonctionnait il y avait bien une entrée principale pour les baigneurs. Impossible de trouver cette entrée. Etant donné que le spot a été muré, il est conclu que la partie liant l’accueil au grand bassin a également été murée, mais elle n’a pas été découverte. Un vrai mystère.

Le grand bassin.

Mais ce petit casse-tête est vite oublié quand l’arrivée se fait dans le grand bassin. Celui-ci est juste impressionnant. Sa grandeur et son vide total font bloquer littéralement. Il est là, présent directement à la remontée des marches de la cave.

grand_bassin-100

La sensation et le sentiment qui se dégagent à ce moment sont indescriptibles. C’est tout simplement improbable de tomber sur un endroit pareil. La scène est tellement peu banale qu’elle en est sidérante. Bouches ouvertes et yeux écarquillés, il a fallu quelques minutes avant de s’en remettre. C’est surtout la grandeur et la longueur du bassin qui sont impressionnantes et le fait qu’il soit totalement vide d’eau.
Qui plus est, c’est un réel bonheur de le découvrir encore en très bon état. Un coup de balais, un petit lavage et il peut être de nouveau rempli d’eau. Après ces quelques années d’abandon c’est une bénédiction qu’il soit encore préservé sachant que certains spots se dégradent de façon exponentielle dans les quelques semaines après leur abandon…

grand_bassin-89

Pour en revenir à un récit plus terre à terre, beaucoup de détails sont encore présents et les découvrir est un pur bonheur. Ainsi, il y a encore les bornent indiquant les profondeurs. La piscine faisait donc respectivement 80 cm de profondeur pour le petit bain et 3 m de profondeur pour le grand bain. Les plots de départ pour les courses et plongeons sont toujours là. Cinq bornent sont présentes en tout.
Les gradins amènent aussi leur grain de sel. Leur présence dans les lieux en fait un endroit qui en impose.

La visite aura duré trois-quatre heures et la séance dans le grand bain aura bien duré à elle seule une bonne heure.

A l’arrière du bassin, des escaliers mènent à une salle à l’étage. Elle offre alors une vue sur tout le bain. Elle devait correspondre à la pièce des maîtres nageurs.

Autres vestiaires.

En progressant dans les lieux, sur le côté du grand bassin, les vestiaires sont découverts.

grand_bassin-55

Dans les allées biscornues les toilettes, les douches, les couloirs et les salles se succèdent. Des fois leur présence à un tel endroit est incompréhensible.

Nouveau séjour dans la cave.

Puis la descente dans la cave se fait de nouveau. Celle-ci est en fait réellement grande et couvre tout le spot. Elle permet d’accéder à d’autres endroits du site qui ne sont pas accessibles par un autre moyen. L’arrivée se fait enfin dans les salles de machines. Mine de rien, pour la majorité des grands spots réalisés (usines, entrepôts, etc.), la salle des machines en impose toujours, car en général tout est préservé. De plus, les spots étant assez grands, il est nécessaire que ces machines le soient également.
Ici cela ne déroge pas à la règle. Les deux grosses chaudières en mettent plein la vue.

grand_bassin-62

Dans la pièce à côté, ce sont maintenant les filtres qui scotchent.

grand_bassin-92

La séance photo Urbex se prête alors parfaitement et la prise de vue en HDR se met illico presto en place.
La progression continue. Les galeries mènent à des endroits qu’il est impossible d’atteindre d’une autre manière.
C’est dans une autre salle de filtres que l’avancée amène.

grand_bassin-67

Les vannes, les cuves et la multitude de tuyaux sont saisissantes. C’est impressionnant de pouvoir le voir d’aussi prêt, ce sont d’habitudes des choses inaccessibles.

Face cachée de la piscine.

La visite se termine par la découverte d’un appartement ! En hauteur. Dans un des recoins de la piscine, au troisième étage, le logement se fait découvrir.
Il est constitué de trois grandes pièces, d’un couloir, d’un placard et d’une cuisine. Il est délabré, mais « l’aménagement » façon squatte est quand même bien présent. Ainsi, des chaises et une petite table sont installées dans une des pièces. Des coupes de sport sont là également.

grand_bassin-81

Et l’apothéose de la visite, un petit balcon qui offre une vue sur toute la ville et la rivière qui la traverse. Un pur régal. Après quelques derniers clichés pris sur le vif, la visite s’achève.
La traversée complète de la piscine se fait dans l’autre sens afin de regagner la sortie. Ce n’est pas un mal, ce retour en sens inverse permet de profiter une dernière fois du lieu, si intéressant et excitant à explorer.

L’extérieur.

Une fois dehors, la séance s’achève définitivement par quelques clichés extérieurs. Ainsi, le grand bassin extérieur en impose également, mais tout de même beaucoup moins que le bassin intérieur. Il est rempli d’eau de pluie.

grand_bassin-4

Quelques petits détails sont aussi présents, et sont très sympas à découvrir, comme un panneau « extrait du règlement intérieur », un petit bassin pataugeoire, des petites douches extérieures et les gradins, qui en imposent aussi.

La voiture est regagnée et c’est avec une grande émotion que les yeux se tournent une dernière fois vers cette piscine, qui n’est pas si anodine pour UrbexElement et qui tenait vraiment à cœur d’être explorée et partagée.

grand_bassin-8

C’est un lieu qu’il est intéressant de découvrir et d’explorer. Les immenses bassins vides sont vraiment sidérants et ce genre de spot motive à dénicher d’autres piscines.
En tout cas l’émerveillement était au rendez-vous et le détachement n’était pas facile.

Une dédicace à Julien, qui s’est joint à nous pour la visite et qui a également pris quelques clichés.

La galerie Flickr de cette piscine laissée à l’abandon se situe là. Bon voyage dans les photos et merci de nous suivre !

A bientôt pour une prochaine exploration.


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,




Article précédent

Ruine

Article suivant

Poussière de farine





Vous devriez aussi aimer



7 Commentaires

sur 29 January 2014

Bonjour,
C’est un grand moment d’émotion pour moi que de redécouvrir la piscine de ma jeunesse.

Merci d’avoir immortalisé ce lieu, avant qu’il ne soit détruit ou rongés par le temps.

Cette piscine était à l’image de la plupart des anciens bâtiments de l’agglomération où elle se trouve : Pas forcément très fonctionnels, Très marqués par le passé quasi coloniale de cette ville, mais malgré tout très attachant. Il est dommage que vous n’ayez pu visiter les nombreux établissements thermaux à l’abandon, et qui dans les années 80, quand j’y habitais, étaient encore très accessibles. Nuls doutes que vous y auriez trouvé votre bonheur :)
Merci pour ce flashback dans mes souvenirs
Olivier

    sur 29 January 2014

    Un grand merci à vous! C’est vraiment un plaisir de lire votre commentaire car nous avons passé beaucoup de temps dans ces bassins étant jeune donc le fait que d’autres, aujourd’hui, partagent ces mêmes sensations est un bonheur! :)

sur 4 August 2015

bonjour,
je vois que cet endroit est muré? Y a-t-il tout de même un endroit pour y accéder?
merci de votre réponse

    sur 8 August 2015

    Bonjour Élodie,

    Effectivement ils ont tout muré, et rempli la piscine extérieure… Nous ne sommes pas retournés sur le terrain pour savoir s’il existait encore un accès. À notre avis ça va être dur d’en trouver un maintenant.

sur 1 November 2016

Bonjour.

C’est effectivement tout muré mais un collègue y a trouvé un passage après avoir cherché longuement, du coup je vais y aller très prochainement!

sur 2 November 2016

J’y suis allé aujourd’hui en repérage pour voir l accès que mon collègue M avait donné…
Et bien ils ont soudé des grandes tôles sur des barreaux de fenêtres :(
Là ça va devenir très très compliqué!

    sur 15 November 2016

    Effectivement c’est un spot bien muré et barricadé.
    Pour entrer c’est assez complexe et il faut avouer que cela fait très longtemps que nous n’y sommes pas allés pour constater.
    Ce n’est pas plus mal, cela permet de le préserver ;)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire la suite

Ruine

Une petite maison en ruine vaut mieux qu'un palais en commun. [Proverbe arabe] Par moments, des spots passent à la trappe...

17 November 2013
UA-40202717-1