Hôpital Psychiatrique Salve Mater

Médical / Urbex / 6 avril 2014

L’asile d’aliénés est l’endroit où fleurit le plus d’optimisme. [Henry Havelock Ellis]

Un site gigantesque.

Le spot présenté cette semaine est le très impressionnant Hôpital Psychiatrique Salve Mater. En réalité, l’exploration de l’institut entier n’a pas été réalisée. Il serait plus juste de dire qu’il s’agit du récit de la visite d’une partie seulement de l’hôpital. En effet, l’établissement se divise en plusieurs bâtiments édifiés au milieu d’un parc de plusieurs hectares. Le balisage du spot a été fait la veille, fort heureusement. Il s’avère en fait qu’un des bâtiments est utilisé. Deux autres sont en cours de rénovation, un chantier étant mis en place. D’autres bâtiments sont en cours de réhabilitation également. Au final, après avoir fait le tour du spot, il s’avère que seuls deux bâtiments sont réellement à l’abandon.

Le lendemain, la visite peut commencer. Les deux bâtiments abandonnés en question sont Saint Paulus et Sainte Cécile. Ce sera uniquement ce dernier qui sera visité, le premier étant inaccessible.

Exploration du deuxième étage.

Une fois entrés dans la bâtisse Sainte Cécile, le tour du propriétaire est fait. Il y a deux étages en tout et les salles sont pratiquement identiques par soucis de symétrie. Le deuxième est atteint, en prenant garde de passer le moins près possible des fenêtres. Les appareils sont alors de sortie pour commencer l’immortalisation. La plupart des salles sont entièrement vides. Peu de dégradation est visible ce qui est une très bonne chose. Seule l’humidité vient affaiblir de ses mains foudroyante l’intérieur du spot. Certaines fenêtres sont grandes ouvertes.

Dans la plupart des pièces (qui étaient des chambres), les lavabos sont restés en place. Des rideaux sont présents tout autour, une fois fermés ils formaient une petite zone d’intimité.

psy salve mater-3

L’aile visitée forme un U allongé à la base. Un grand couloir marque la base et les deux petites branches du U possèdent quelques salles, symétriques de part en part.

La première mise en scène faite par d’autres explorateurs est découverte dans le couloir juste à côté. Deux hautes petites tables roulantes sont décorées d’objets personnels. Ainsi, deux photos sont posées aux côtés d’une boîte en métal remplie de brosses de tous types. Sur l’autre petite table, des vieux journaux et magazines sont mis en scène.

psy salve mater-8

Dans une autre pièce, c’est une baignoire impeccable qui est découverte avec à ses côtés une paillasse sur laquelle figurent encore un récipient en inox et des tubes de prélèvement.

psy salve mater-9

Des baignoires, il y en a, tout comme les lavabos. Par grand miracle ils n’ont pas été vandalisés et volés. Dans certaines pièces il reste quelques petites choses. Il y a des tubes de prélèvement, des chaussures, quelques affaires, des lits (mais non fait) ou encore des fauteuils.

Exploration du premier étage.

La descente se fait alors au premier étage. Les fenêtres des escaliers font peur, elles sont très grandes ce qui rend la visibilité avec l’extérieur plutôt facile. Une fois à l’abri, le premier étage livre quelques trésors. Une seconde mise en scène est découverte. Elle met en scène trois fauteuils disposés en cercle avec un halogène. A côté, un tableau peint est disposé sur une chaise. Une petite peinture est également sur le radiateur.

psy salve mater-11

Une salle se révèle être particulièrement intéressante, ce qui rendra la visite plus palpitante. Il s’agissait très probablement d’une partie d’un laboratoire. En tout cas certaines analyses devaient être faite ici. Il y a une paillasse sur laquelle repose un amas de documents. Sur une table en bois, des seringues et des tubes de prélèvement sont dispersés.

psy salve mater-14

Histoire.

La visite de ce spot était très intéressante. Il s’agissait tout de même d’un hôpital psychiatrique, ce qui donnait un côté palpitant à l’exploration. L’histoire est également particulière.
L’institut Salve Mater a été construit au début du XXème siècle et l’inauguration s’est faite en 1926 en présence de la reine Elisabeth du pays en question. Le but de cet institut psychiatrique était de guérir les malades atteints de maladie mentale, mais aussi de mieux comprendre cette maladie. Il avait pour rôle de se moderniser afin de promouvoir une étude plus concrète de la psychologie et de cesser de se baser sur les méthodes anciennes générations. L’hôpital visait à apporter une atmosphère reposante qui permettait de garder le malade en contact avec la vie réelle. Il faut savoir que l’institut ne traitait que les patientes féminines.
Dans les années 50, grâce à la découverte des neuroleptiques et des antidépresseurs, l’hôpital Salve Mater est alors l’un des premiers en Europe à abandonner définitivement l’usage des électrochocs. Ce sera un des premiers centres à assurer les fondements scientifiques de la psychiatrie moderne.

Plus tard, les activités de l’hôpital ont été transférées et l’ensemble du site a été cédé à une Université Catholique. Seuls quelques bâtiments ont été occupés (dont celui actuellement en activité et ceux en rénovation). Les autres ont été laissés à l’abandon. Ils sont actuellement en cours de rénovation pour la construction de bureaux et de résidences. Cela fait plaisir de savoir que ce patrimoine ne sera pas perdu.

Reprise de l’explo.

Après ce petit historique, le récit de la visite peut continuer. La salle d’après présente une autre mise en scène très sympa. Trois autres fauteuils sont disposés en cercle. Sur celui du milieu des livres sont déposés dans un souci esthétique. Devant, il y a une petite commode avec des flacons présents dessus.

La photo de groupe s’est faite ici. Dans une autre pièce, une mise en scène a été bien pensée. Il s’agissait d’une chambre, le lit en acier est encore là, mais sans les draps. Le coin lavabo est intact, comme dans les autres chambres, mais des flacons ont été disposés et des chaussures sont présentes par terre.

psy salve mater-13

Dans une autre pièce c’est un lit avec le système de maintien de la perfusion qui intrigue et fait bonne figure.

Une autre pièce ne montre pas forcément de choses intéressantes, elle est bien vide, mais le fauteuil qu’elle possède en son centre rend l’ambiance différente et donne une atmosphère spéciale.

Exploration du rez-de-chaussée.

Enfin, la descente se fait au rez-de-chaussée. En bas, une pièce se révèle particulièrement intéressante. C’est probablement la deuxième meilleure après celle avec la multitude de seringues et tubes. Pourtant elle n’est pas chargée. Elle possède juste en son centre un brancard propre et impeccable. Mais la position de celui-ci alliée aux couleurs qui se dégagent de la pièce rend la scène magnifique. Ces couleurs, elles sont dues aux rideaux, qui sont toujours là.

psy salve mater-19

Le tour est fait encore, histoire de ne rien omettre. Le lieu dégage une atmosphère spéciale et intrigante. L’exploration a été très sympa et a fait ressurgir une certaine excitation. En effet, les hôpitaux psychiatriques dégagent toujours quelque chose de spécial en Urbex. Ils sont souvent assimilés à des films noirs, ou des films qui font travailler les méninges. Celui-ci n’a pas dérogé à la règle et la découverte a inspiré une certaine crainte, tout en étant palpitante.

La sortie est regagnée. Ce sont des photos de la façade qui sont maintenant réalisées. Le bâtiment a une architecture très intéressante et surtout très belle. Il est de style classique et il est caractéristique du début du XXème siècle. L’architecture est flamande, en briques rouge avec des toits en escalier. Par endroits il y a des décorations jaunes et les immenses fenêtres sont en surnombre, ce qui vient casser la monotonie de la façade.

psy salve mater-21

L’exploration prend vraiment fin. La voiture est regagnée. La visite était très sympa et cela a été très intéressant de pouvoir découvrir ce patrimoine. Néanmoins, une petite frustration quand même s’est faite ressentir face à la pauvreté en éléments (eh oui, les visites des deux villas faites précédemment ont rendu plus gourmand), mais aussi du fait qu’un seul bâtiment n’a pu être exploré.

Cela n’a pas empêché d’apprécier grandement la découverte de cet immense patrimoine, qui ne sera pas oublié pour le coup, vu que des rénovations sont prévues, pour tous les bâtiments.

Retrouvez la galerie photos de l’hôpital psychiatrique Salve Mater juste à la suite. Bonne visualisation et à bientôt pour la prochaine explo du road trip !


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,




Article précédent

Villa Wallfahrt

Article suivant

Château Hogemeyer





Vous devriez aussi aimer



15 Commentaires

sur 18 July 2014

J’aime beacoup l’ambiance qui se dégage de cette exploration…
Très belles photos !

    sur 20 July 2014

    Oh merci beaucoup!

    C’est vrai qu’il y a eu quelque chose de spécial durant notre visite, ce n’est pas l’endroit le plus extraordinaire qu’on ait visité, mais il imposait quand même son style. La prestance du spot nous le faisait assimiler à plein d’endroits connus. C’est peut-être ça qui donne cette ambiance particulière.

    Tu fais des explorations? N’hésites pas à partager ton travail, notre site Internet et aussi un lieu d’échange de « travail » (non de localisations bien sûr).

    Bonne soirée!

sur 2 June 2015

J’en reviens.. endroit surréaliste à l’ambiance vraiment particulière.. un lieu qui ne laisse pas indifférent, je mets au même plan que la prison H15, tes images sont agréablement bien traitées.

    sur 5 June 2015

    Salut Jeremy!

    Merci beaucoup pour ton commentaire et tes compliments.
    C’est effectivement un endroit spécial, que nous avons grandement apprécié, comme la plupart des visites que nous avons faites.
    Tu partages ton travail quelque part?

    Au plaisir!

    L’équipe UrbexElement

sur 5 July 2015

J’en reviens également, par contre j’ai pu accéder à Saint Paulus et pas à Sainte Cécile.
Endroit vraiment particulier et qui ne dégage pas la même chose que les autres urbex que j’ai pu faire!
Je tenterai Sainte Cécile au prochain tour :)

    sur 8 November 2015

    Excellent spot! j’y suis allé pour la première fois il y’a 3 mois, et parfait, par contre j’ai fait le Sainte cécile, et le Akcent extrêmement bon ! :)

sur 6 September 2015

Dire que ma grand-mère a été colloquée – disons hospitalisée – dans établissement en 1925, à l’âge de 25 ans, et y est décédée à l’âge de 96 ans. Incroyable mais vrai. Tristement vrai.

sur 8 November 2015

Un excellent travail, une très bonne réalisation, j’y suis allé plusieurs fois, y j’y retourne encore la semaine prochaine pour faire une nouvelle session dans le Saint Paulus que je n’ai toujours pas su réaliser…

EXCELLENT TRAVAIL! :)

Bonne continuation:)

    sur 10 November 2015

    Merci beaucoup Denis!

    Bonne exploration alors si tu y retournes! Tu partages tes photos quelque part?

    Au plaisir,

    L’équipe UrbexElement

sur 5 September 2016

Belle galerie, l’ambiance rendue est superbe! J’aime beaucoup la façon dont vous jouez avec la lumière, et aussi la photo de la baignoire, bravo :)

    sur 17 September 2016

    Merci beaucoup Astrid !
    Cela nous touche beaucoup et nous fait plaisir :)

      sur 25 September 2016

      Je souhaite m initier à l urbex pouvez vous me donner qques conseils et comment intégrer un gpe ? Merci région Drôme

sur 4 October 2016

Bonjour Laure,

Comme mentionné dans notre article « Urbex, c’est quoi ? » : « En aucun cas l’équipe Urbex Element, ses membres et son entourage n’encouragent qui que ce soit de pratiquer l’Urbex. »
Bon courage pour vos recherches.

L’équipe Urbex Element

sur 10 February 2017

Hola! Super travail! Savez vous si c’est tjrs praticable? J’ai entendu parlé de réhabilitation…
D’avance merci

    sur 14 February 2017

    Bonjour!

    Merci! Aucune idée à l’heure actuelle pour la praticabilité… Mais une chose est sûre : c’est en réhabilitation, car déjà à l’époque où nous l’avions visité, beaucoup de parties étaient soit réhabilitées, soit en cours. C’est un spot immense avec beaucoup de bâtiments différents, une dizaine environ, et la plupart sont occupés. Nous avions pu visiter qu’une seule des bâtisses c’est pour dire.

    Peut-être qu’en contactant des personnes qui l’ont visité récemment tu auras plus d’indications.

    Au plaisir!

    L’équipe Urbex Element



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire la suite

Villa Wallfahrt

Le maître doit faire honneur à sa maison, et non la maison au maître. [Cicéron] Un spot d'une beauté sans nom. La...

23 March 2014
UA-40202717-1