Prison H15

Urbex / 2 mars 2014

Un spot peu banal.

C’est très certainement un des spots les plus convoités de France car il s’agit ni plus ni moins d’une prison abandonnée. Bons nombres d’explorateurs se l’arrachent et ceux dans toute l’Europe. Pour cause, le bâtiment a une architecture magnifique, tout en étant assez intrigant et effrayant. Autant dire tout de suite qu’il s’agit d’un des spots les plus intéressants et bluffants que nous avons fait. Il était attendu patiemment depuis bien longtemps. La visite a été d’autant plus palpitante que le danger et les aléas étaient présents à chaque instant.

Au petit matin la route est empruntée direction le spot. A peine arrivés que la voiture est déjà repérée à des milles et des cents à la ronde… Après un petit échange avec une personne, ce sera plus loin qu’elle reposera. Le spot est atteint à pied. Les problèmes majeurs étant les suivants : d’abord le terrain appartient à l’Etat, il s’agit d’un domaine privé pénitentiaire. Déjà ça commence parfaitement bien. Deuxième petite embuche, un campement de gens du voyage a décidé d’élire domicile aux abords et donc de ce fait sur le domaine pénitentiaire.

L’entrée.

Sans nous poser de question nous tentons d’entrer mais une fois au pied, aucune entrée n’est perçue. Beaucoup de brèches sont présentes dans les murs, mais elles ont toutes été rebouchées avec des parpaings. Finalement l’intérieur du spot sera quand même atteint sans problème. Une fois dedans, impossible de décrire l’immensité du lieu et surtout l’ambiance qui y règne. C’est avec stupeur que l’endroit est découvert.

Prison H15-18

Pour ne pas être repérés, l’entrée dans la structure se fait rapidement. Une fois dedans, c’est avec émotion que l’intérieur est découvert. La grandeur est hallucinante. La coupole centrale avec sa verrière est tout simplement magnifique. Elle se retrouve au centre de trois ailes, qui partent en étoiles, dans lesquelles sont présentes les cellules. L’imprégnation des lieux se fait, avec stupeur et respect. Se dire qu’être présent dans un tel bâtiment relève de l’exclusivité et du privilège. Tant d’histoires à portée de main. La visite commence alors en progressant dans une des trois ailes. Le matériel photo est sorti et le shooting commence.

Prison H15-22

Tout en discrétion les photos sous tous les angles se succèdent. La luminosité n’est pas encore à son apogée, pour cause, c’est le petit matin. Mais elle monte tout doucement pour laisser entrevoir les richesses du lieu. Le spot est tout de même bien ravagé par le temps et surtout les gens qui se succèdent. Mais dans ce lieu, le ravage premier est très certainement dû aux récupérateurs qui logent juste à côté. Dans les cellules, tous les lavabos sont cassés à terre, les tuyaux ayant disparu. Le cuivre et le métal ont donc bien été récupérés. A travers le vandalisme et les vols, la peinture des murs s’écaille misérablement, de par l’humidité. Beaucoup de portes de cellules sont dégondées, mais certaines sont toujours debout. Les graffs se succèdent, sur tous les murs et la moindre surface.

Prison H15-32

Son histoire.

L’historique de cette prison est très intéressante car elle a traversé beaucoup d’époques et connu beaucoup d’histoires différentes. Pendant plusieurs années elle a été la prison la plus importante dans sa région. À ses tous débuts, il s’agissait d’une abbaye (entendez que la structure n’était évidemment pas la même) et durant plusieurs siècles elle aura été très active. Au total, 41 abbés ont gouverné cette abbaye. Puis la révolution de 1789 a changé la donne. À partir de cette période la structure s’est transformée en hôpital, à cette époque, le bâtiment s’est vu avoir plusieurs fonctions. En effet, il ne sera pas resté un hôpital très longtemps car quelques années plus tard, il aura servi de lieu de stockage pour le bétail. Dans les années 1800, le domaine est racheté et des travaux sont engagés pour agrandir le site. Le but était d’en faire un bâtiment pouvant accueillir les mendiants. Au total, les travaux pour la structure étaient prévu pour accueillir 400 mendiants. Le projet avait l’air sérieux mais c’est en 1817 précisément que l’Etat va définitivement donner au bâtiment le rôle de pénitencier. Le projet de travaux continue donc, mais dans le but cette fois d’accueillir des prisonniers et non plus des mendiants.

Prison H15-35

Bien après, durant la Seconde Guerre Mondiale, les Allemands vont occuper une partie de la prison. Ils disposeront alors de leur propre entrée et cette partie sera dirigée par des soldats de la Wehrmacht. Lors du débarquement en 1944, les Allemands entreprennent de déporter les prisonniers et beaucoup de personnes ont alors été déportées dans les camps de concentration de l’est. Le 1er septembre 1944, ce ne sont pas moins de 900 prisonniers politiques qui sont déportés et désormais, chaque année, la ville se réunit pour rendre hommage à ces victimes. La prison a fermé ses portes récemment, avec un projet de démolition à la clé. Après cet aparté historique, le fil de l’exploration peut reprendre. L’aile entière est explorée, puis à son bout la photo de groupe se fait.

Les étages, les cellules.

Prison H15-15

C’est maintenant à l’étage que la visite continue. Il y a trois étages au total et pour chacun d’entre eux les cellules sont alignées de façon symétrique. Toutes les cellules sont ouvertes. C’est avec émotion et intrigue que chacune d’entre elles est visitée. Certaines sont entièrement vides, d’autres ont encore leur lavabo et toilette. Dans des cellules des posters sont encore affichés aux murs. Les prisonniers aimaient visiblement bien les voitures sportives et les modèles féminins. Pratiquement toutes les affiches accrochées représentaient cela.

Prison H15-13

Le corps central avec l’immense verrière est regagné. Entre les ailes, dans ce corps central, des bureaux sont présents. Il y a également un petit théâtre, qui ressemble fort à une petite chapelle. Sur une des tables, une petite bible est posée.

Prison H15-17

Le stress.

Après un petit moment dans la chapelle la progression peut continuer. C’est alors qu’un vacarme assourdissant retentit d’un coup d’un seul. Plusieurs voix se font entendre, ça crie, ça tape partout contre les barreaux et les portes de cellules. C’est la montée d’adrénaline, Matt part alors en éclaireur. Le vacarme allié au fait que les gens parlent fort donne l’impression qu’ils sont une quinzaine… Avec l’écho qui résonne dans la prison il semble que les personnes ne parlent pas Français, mais impossible vraiment de le confirmer. Ni une ni deux, les appareils sont vite rangés, prêt à partir s’il le faut. S’il avait été question d’explorateurs, ils n’auraient pas fait autant de bruit.

Le stress commence vraiment à monter, Matt revient et dit les avoir vus juste en dessous. A un moment les personnes semblent se battre et crier. Mais ils parlent seulement en fait, un peu agressivement. Maintenant c’est sûr, ce sont des récupérateurs. Ils viennent pour trouver un endroit où se poser et prendre des choses intéressantes. Le jeu du chat et de la souris commence, mais avec l’écho c’est dur de savoir où ils se trouvent vraiment. Après reflection, aucune confrontation ne veut être faite. Les récupérateurs ne sont pas réputés dans le milieu de l’Urbex pour être familiers et cette réputation ne voulait pas être mise à l’épreuve ici. Le campement étant juste à côté, c’est dans l’optique de ne pas les croiser que la sortie veut être regagnée fissa.

C’est alors qu’une disqueuse se met en marche. Ils ont trouvé l’endroit où quelque chose peut être récupéré. Ils ne vont donc pas bouger de là pendant un petit moment. Cette supposition ainsi que le bruit qui peut couvrir nos pas ne nous font pas hésiter, c’est à ce moment que la sortie doit être regagnée. En mode Splinter Cell, c’est quand même avec assurance mais à pas-de-souris que la sortie est atteinte. Ils sont dans un couloir juste à côté. Ils ne nous ont pas vus.

Une fois dehors, étant donné toute la route de faite à travers le terrain (il y a des murs et grillages à esquiver), le fait de se poser 5 minutes pour prendre des photos d’extérieur ne peut pas jouer contre nous. Le risque est pris. Le bâtiment est alors shooté de la cour intérieure.

Prison H15-36

La sortie.

Une fois en dehors du site, la route direction la voiture est prise. Seulement en bordure, une voiture de police banalisée s’arrête… Il s’agissait de la personne croisée le matin même mais en tenue militaire cette fois-ci. Après une discussion et avec un hasard incroyable, l’altercation a été évitée. Il faut avouer que cette personne a été plus qu’aimable. Soufflant un peu après toutes ces péripéties, et voyant la départementale à quelques mètres les esprits se calment, mais voilà que la police municipale prend le chemin de la prison pour s’arrêter à nos pieds… Encore une dernière petite explication et le chemin était libre, un vrai miracle.

La voiture est alors regagnée, avec la bonne dose d’adrénaline qui commence seulement à redescendre. C’est une histoire qui valait vraiment le coup, cela fait des choses à raconter. La visite était plus que bluffante, mais en aucun cas la rencontre avec la police n’était envisagée, le poste aurait pu être vite atteint. Malgré la chance que nous avons eue de rentrer dans ce spot hallucinant, une rancoeur et une frustration sont quand même présentes car cela aurait été un plaisir de rester plus longtemps. Au final, seulement le quart de la prison a été visité et aucune photo de la coupole n’a été faite, aucune photo des autres ailes non plus.

Un autre endroit valait aussi vraiment la peine d’être exploré, c’est un des miradors. Dedans encore quelques petites choses intéressantes pouvaient être découvertes (en regardant les photos d’autres explorateurs), mais surtout une très belle photo de tout le site aurait pu être réalisée. Très frustrant donc. Mais ce n’est que partie remise, peut-être qu’un jour nous aurons la chance de pouvoir y retourner.

En attendant, voici la galerie photos de la prison H15.

Bonne découverte et à bientôt pour la prochaine explo du road trip !


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,




Article précédent

Sanatorium du Vexin

Article suivant

Villa Onder Ons





Vous devriez aussi aimer



21 Commentaires

sur 3 March 2014

belle explo

c’est la loose de ne pas avoir pue tout visiter

    sur 4 March 2014

    Merci Guss,
    Ouais ça nous a un peu bloqué ce moment de stress. On ne comptait pas rester vu les circonstances. Du coup on est bien frustré quand même de ne pas avoir pu visiter le reste de la prison. On y retournera peut-être un jour ! :-)

sur 16 May 2014

effectivement belle endroit, mais il ne fallait pas avoir peur des roumains, ils sont la pour récupérer un peu de ferraille, l’endroit est immense est il faut quelques heures pour tous visiter.
bravo pour votre site est vos articles..

    sur 18 May 2014

    Hey Art!

    Ouais cette prison est « magnifique », elle vaut son pesant d’or. Malheureusement on est tombé au mauvais moment avec les récupérateurs oui… Vu les circonstances on voulait éviter la confrontation… Peut-être que c’était une mauvaise réaction de notre part, certains explorateurs disent les avoir rencontrés et ne pas avoir eu de problème. C’est vrai dans un sens, pourquoi aurions nous pu avoir des problèmes? Mais bon, mieux vaut prévenir que guérir.

    On s’est bien rendu compte que la prison était immense et que nous avions vu que le 1/10. On est bien dégouté, mais peut-être que nous y retournerons un jour! Ça serait envisageable.

    En tout cas merci pour les compliments! Ça nous fait plaisir, content que ça plaise et au plaisir de se croiser sur une explo un jour!

sur 25 May 2014

Bonjour, je viens de tomber sur votre site et j’ai visité cette prison il y’a 2 mois avec un ami qui nous faisons de l’urbex et nous même avons pu faire le tour de la prison entier car pas mal de passage de roms sur le côté et énormément de tagueur. Bonne continuation à vous

    sur 30 May 2014

    Salut Sébastien,

    Oui le lieu est tout de même vraiment fréquenté, difficile maintenant de pouvoir être tranquille pour la visite ;).
    Merci en tout cas et bonne continuation à toi aussi!

sur 25 May 2014

Salut , je suis entrain de voir avec des amis dans ce milieu bien placé pour pouvoir visité cette prison en tout sécurité .. bref j’espères pouvoir admiré tout ceci !

as tu eu la possibilité d’allé voir le château de moulbaix en Belgique ? j’i suis allé se jour mais impossible d’y entré . tout est scellé … le but n’étant pas de cassé quoi que se soit j’ai préféré rebroussé chemin .. a bientôt .

    sur 30 May 2014

    Salut,

    Peut-être auras-tu la chance de faire une exploration plus tranquille que nous sur ce coup là ^^
    Sinon nous ne connaissons pas le château de Moulbaix, peut-être sous un autre nom. Mais si tout est scellé c’est sûr que l’entrée ne doit pas être évidente..

    Bonne continuation!

sur 2 February 2015

Salut,
Belle expo, je suis également passionné par ce genre d’endroit, pourriez vous me communiqué l’adresse du lieu par Mail ?

J’aimerais y faire un tour armé de ma GoPro et de mon appareil photo.

    sur 21 February 2015

    Salut Julian,

    Désolé, cela ne va pas être aussi évident. Nous ne divulguons aucune adresse sur les spots que nous faisons.

sur 3 April 2016

Bonjour je sais que je réagis un peu tard à l’article mais mieux vaut tard que jamais. :-)

J’habite à Lille depuis 2ans et je suis assez fan d’urbex, j’ai parcouru ma ville natale de fond en comble et cette prison me fait rêver. J’ai vu qu’ils vont la détruire d’ici la fin de l’année et je ne veux pas passer à côté…

J’ai simplement quelques questions. Je sais que l’adresse etc ne se communique pas, j’ai pas pour habitude de divulguer mes adresses aussi, mais habitant à Lille, je sais très bien ou elle se situe et je pense savoir ou l’on rentre.

Je voudrai donc savoir, est ce dangereux ? Puisque maintenant il y a un camp de Rom juste à côté (Je ne sais pas si il était là à l’époque et attention je ne critique pas ces gens, juste qu’il y a peut être des personnes mal attentionnée qui y traînent) et si l’on y pénètre assez facilement ? Après je m’occuperai d’y faire un tour tout simplement :)

Merci d’avance pour votre réponse !

Super article sinon !

    sur 10 April 2016

    Salut !

    Désolé de la réponse tardive :/
    Alors en fait si nous avions un conseil à te donner, ce n’est pas vraiment les récupérateurs qui « posent problème », mais surtout la police !
    Quand nous y sommes allés (maintenant cela fait quand même 2 ans, ça date…) la police rodait de partout. Pas dans la prison, mais autour. Déjà nous sommes arrivés vachement tôt, il faisait encore nuit, et quelqu’un nous a interpellé de bon matin en nous faisant la morale, c’était un gardien / policier. Quand nous sommes sortis de la prison en fin de matinée, la même personne nous est tombée dessus (on a réussi à s’expliquer et à plus ou moins nous en sortir), et enfin lorsque nous avons pris le chemin du retour, c’est-à-dire que nous étions limite sur la départementale qui longe le site (donc en dehors du site), une autre voiture de police s’est arrêtée pour nous parler…

    Sinon en ce qui concerne le camp de Rom franchement on ne s’est pas trop posé de questions. Nous en plus on venait de loin, on avait trouvé le spot sur Internet et du coup on avait pas trop demandé par où rentrer. Donc on a un peu galéré, on a dû faire tout le tour et on est passé dans le camp de bon matin, on a eu aucun soucis.
    En fait nous pensons être parti prématurément franchement. Mais c’est juste que lorsque les récupérateurs sont entrés dans la prison ils criaient fort dans leur langue et tapaient sur les barreaux quoi, donc pas franchement accueillant. C’est la raison pour laquelle nous sommes partis. Mais au final lorsque nous avons pris le chemin du départ ils découpaient des morceaux de métal dans des cellules donc étaient bien occupés.

    Bref, si tu dois faire attention à quelque chose, c’est à la police. Après on y pénètre facilement.

    Hésite pas si tu as d’autres questions ! Tu peux nous contacter par email aussi, ce sera plus simple.

    L’équipe Urbex Element

sur 28 October 2016

Bonjour je voudrais utiliser une photo de cette session pour un petit film de présentation de ma salle de jeu escape game dont le thème est la prison.
Est-possible de d’utiliser cette photo ? et sous quelle condition ?
Merci pour votre réponse et pour vos talents de photographes.
cordialement,

Cédric.

    sur 28 October 2016

    Bonjour Cédric,

    Merci pour vos compliments et votre intérêt!
    Pas de soucis pour récupérer une photo de cet article, pas de condition particulière à part conserver le logo « Urbex Element » sur la photo.
    Vous pourrez nous transmettre le film qu’on puisse le visionner une fois fini? On est curieux ^_^

    Au plaisir,

    L’équipe Urbex Element

      sur 2 November 2016

      Merci pour votre réponse. Et merci pour votre autorisation.
      Je pourrais bien sûr vous faire parvenir le film via un lien internet une fois terminé.
      Merci encore !

      Cédric.

      sur 9 December 2016

      Bonjour,
      Le film est terminé.
      Voilà le lien viméo pour le visionner.
      Merci encore.
      Bien cordialement.

      https://vimeo.com/192531656

    sur 12 December 2016

    Hey Cédric,

    Nous avons visionné la vidéo.
    Super teaser, bien ficelé !
    Ça rend bien, merci pour le partage. Ça donne envie de découvrir l’escape game.

    Au plaisir,

    L’équipe Urbex Element

sur 14 November 2016

Bonjour,
Je suis votre site depuis pas mal de temps, mais je ne me suis jamais manifesté.
Super votre boulot, et je suis moi même fan d’Urbex ,mais pas le temps d’explorer (dommage)
Mais j’ai une question.
Je dois faire une série de photos d’un modèle dans le style Gothique, pense vous que je pourrais trouver un endroit du genre un peu flippé?
J’avoues ne pas connaitre les endroits, mais ce qui est certain, c ‘est que je ne laisse rien en désordre et ne dégrade rien.
Si vous voulez vous pouvez me contacter en privé.
Dommage et quelque soit la réponse, merci
Cordialement
Alain

    sur 15 November 2016

    Bonjour Alain,

    Merci pour votre commentaire et vos compliments que nous font très plaisir.
    Nous sommes content que nos publications et notre site web plaisent.

    Comme mentionné dans notre article « Urbex, c’est quoi ? », nous ne divulguons aucune adresse et aucune situation géographique sur les lieux que nous visitons et découvrons.

    Nous espérons que vous trouverez ce que vous cherchez.

    Au plaisir,

    L’équipe Urbex Element

sur 1 January 2017

Sa a été rasé, non? La vue aérienne nous montre un nouveau bâtiment…

    sur 2 January 2017

    Oui le spot est rasé, ou en tout cas en cours de destruction… C’est dommage, nous aurions bien aimé y retourner…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire la suite

Sanatorium du Vexin

Un des premiers spots du road trip. C’est parti ! Désormais pendant plusieurs semaines vont se succéder les articles...

2 February 2014
UA-40202717-1