Roadtrip 2014 à travers la France et la Belgique

Actus / Urbex / 26 janvier 2014

On voyage pour changer, non de lieu, mais d’idées. [Hippolyte Taine]

Cela fait maintenant un peu plus de neuf mois qu’UrbexElement est né et voilà, le premier véritable road trip d’une semaine s’est organisé et déroulé. L’équipe au complet était là, Xavier, Matt et Tom.
Cet article est là pour vous raconter un peu notre périple sur la semaine, en faisant un petit aparté sur toutes les explorations réalisées. Une photo accompagnera chaque description, afin de vous donner un petit avant-goût sans trop en révéler avant la publication de l’article.

Si nous devions vous raconter notre voyage sur la semaine, on pourrait le résumer à ça : 7 jours, 2 pays, 2 450 km, 180 L de Gasoil, 25h de voiture, 60 cigarettes, 14 L de Jupiler, 5 L de café, 30 canettes de Red Bull, 17 burgers dont 2 Bicky, 4 restaurants du monde, 53 km à pied, 78h réparties sur 12 spots, 4 échecs, 2 bonnes rencontres sur spot, 2 mauvaises rencontres sur spot, 30h de sommeil réparties dans 5 hôtels différents, 218 Go de données, 8 000 photos uniquement pour les Timelapses de Matt, 12 450 photos en tout, 12 personnes rencontrées sur le spot le plus connu, de trois nationalités différentes, 20 anecdotes, 8 rencontres inopinées, 0h de garde à vue, 2h de marche pour accéder au spot le plus dur d’accès, 1 PV,  5 grosses frayeurs et une vidéo… une seule!

Day 1 :

Le départ s’est fait de Clermont-Ferrand en direction du nord de la France, pour finir en Belgique.

La route est prise en direction du deuxième spot. Il s’agit du fameux « sanatorium du Vexin ».

roadtrip 2014 france belgique-10

C’est drôle car la visite avait déjà été faite juste deux semaines avant, entre Noël et Nouvel An. C’est un comble étant donné la distance de ce sanatorium par rapport à la région Auvergne. En décembre la visite avait été faite par Xavier et Tom sur un coup de tête. Fred s’était joint à l’équipe. Mais cette fois-ci l’équipe UrbexElement était au complet pour une autre visite. Elle s’est déroulée comme la première, avec un temps magnifique et aucune embuche. Pour la petite anecdote, arrivés sur place l’entrée sur le site a bien failli ne pas se faire. Un jeune agent d’entretien était présent. A peine garés, il vient en direction de la voiture sachant très bien la raison de notre présence. Mais au lieu d’une réprimande il conseille de se garer plus loin pour accéder au spot en toute discrétion. Le rêve pour un explorateur. En tout cas un grand merci à lui. Retrouvez l’article sur le « sanatorium du Vexin » dimanche 2 février !

Pour le dernier spot de la journée du lundi, c’est le « château des singes » qui est visé.

roatrip-2014-france-belgique-11

Déjà exploré en novembre, le retour avec l’équipe au complet était obligatoire. Le temps était de la partie, avec un bon soleil. La visite était surprenante et les dépendances ont pu être visitées, chose qui n’a pas été faite la dernière fois. Ce château est très rodé et malheureusement est trop connu, notamment par des gens peu attentionnés. Beaucoup de choses ont été dégradées et volées entre la visite de novembre et celle de janvier. C’est désolant de voir cela… Retrouvez notre article du « château des singes » ici.

Day 2 :

roatrip-2014-france-belgique-3

Mardi matin c’est vers les 5h que le départ direction le nord s’entreprend. Au programme de la matinée, visite d’une prison abandonnée. C’est certainement un des spots de la semaine qui a été le plus difficile d’exploration. Pour cause, il s’agit d’un domaine privé de l’Etat. Il y a en fait deux prisons, une pour homme, totalement dégradée, et une pour femme, abandonnée, mais encore utilisée par les forces de l’ordre et les CRS pour entrainement. A côté, un campement de gitan… A peine arrivés sur place sur le coup des 7h que la voiture est déjà en ligne de mir par les personnes du coin. Du coup elle a dû être déplacée pour finir à pied jusqu’au spot. Là, l’entrée n’a pas été évidente et c’est par le campement que l’équipe est passée. Après quelques minutes de marche l’intérieur a enfin été atteint. L’exploration a été très intense et le lieu a vraiment bluffé. C’est un des spots les plus impressionnants qui a été fait par l’équipe. Pour la petite anecdote, la visite a été écourtée quand une équipe de « récupérateurs » est venue… Ce fût la panique totale car ils faisaient beaucoup de bruit et criaient dans tous les sens en tapant contre les portes de cellules. Ils paraissaient être une quinzaine. Finalement au bout de quelques dizaines de minutes, une disqueuse se faisait entendre. Etant donné la grandeur du spot et la résonance, il était très dur de savoir où ils étaient vraiment. Vu que le spot est assez ravagé (ces récupérateurs doivent venir assez régulièrement) et que le campement est situé juste à côté, aucune confrontation ne voulait être faite. Il s’agit en partie de leur terrain, clairement. La sortie a été regagnée en mode Splinter Cell. Par esquive (ils étaient dans un couloir juste à côté de la sortie), la cour fut atteinte puis l’extérieur. Une fois dehors pour rentrer à la voiture, les forces de l’ordre ont été croisées à deux reprises, avec arrêt de leur voiture à chaque fois… Fort heureusement après quelques échanges verbaux, ils sont repartis. Pour le coup, l’ambiance et certains hasards ont fait que tout s’est bien goupillé. Le poste a été évité de peu. Une exploration bien riche en adrénaline, mais aussi en émerveillement. Retrouvez l’article « Prison H15 » le dimanche 9 février sur notre site Internet !

Direction maintenant un grand spot, déjà fait en juillet avec Fred et Seb qui s’étaient joint à l’équipe. Il s’agit de « l’âge d’or des meuniers ».

roadtrip 2014 france belgique-4

Il était incontournable pour une session vidéo par Matt. Après être rentrés sur le terrain, la visite aura duré deux bonnes heures. Le spot a changé, des bulldozers ont défriché tout le contour et l’intérieur a été encore plus cassé. Certaines machines ont été enlevées. Surement que les travaux de réhabilitation ne vont pas tarder à commencer. En tout cas la visite s’est faite dans le froid et était plus rude que celle de juillet. En sortant, les propriétaires du terrain de devant nous sont tombés dessus. Très gentils, ils ont demandé si rien d’anormal était à signaler et si le spot n’était pas « trop dégradé » ou tout du moins en état plus avancé de dégradation. Vous pouvez retrouver l’article sur cette immense meunerie ici.

Cette fois ça y est, le voyage en France prend fin pour faire place à la Belgique. En fin de journée la frontière est atteinte. Le dernier spot du jour est le fameux « Dadipark ». Un petit parc d’attractions pour enfants avec quelques petits manèges à shooter. Au programme c’est la découverte de grands toboggans, d’un carrousel, d’un petit train et quelques décors qui doit être faite. Seulement une fois sur place, ce fameux petit parc d’attractions fait place à un terrain plat verdoyant qui s’étend à perte de vue. Le spot a été complètement rasé… Disparition du parc… Ainsi, c’est avec déception que la route vers l’hôtel est prise.
Encore une fois, message aux explorateurs, vous pouvez bannir ce spot.

Day 3 :

Le mercredi, ce sont deux villas et un château qui sont visés. Le « château Amon Ré » est le premier sur la liste du jour. Arrivés à son pied sur le coup des 7h, la noirceur du matin ne permet pas vraiment d’affirmer que le spot n’est plus accessible, mais un doute plane. Une lueur d’espoir se fait quand même ressentir. Après une attente des premières lueurs du jour, plus de doute, ce ne sont pas moins de trois camions qui sont aperçus à ses côtés avec la présence d’échafaudages. Il s’agit d’un chantier. C’est la maison située juste à côté qui est en réhabilitation. Seulement celle-ci est à environ 1m de distance du château. Sans scrupules, la direction du château est entreprise à pied. Tout autour ce sont des tranchées pour les évacuations et câbles électriques qui ont été creusées et tous les accès sont cloisonnés. Le spot appartient clairement à la maison d’à côté et une réhabilitation est surement prévue aussi. Le « château Amon Ré » est encore un spot à rayer de la liste d’explorations…

Deuxième spot du jour, la « villa Onder Ons ». Elle est située en Flandre. Cette petite précision pour dire à quel point nous avons ressenti la tension entre Flamands et Wallons. Clairement les Flamands détestent les franco-belges et notre venue a été plus que mal vue. Pour le coup nous n’imaginons pas ce qui aurait pu se passer si nous avions eu affaire à un propriétaire ou la police… Nous avons pu voir ce que donnait vraiment le racisme…

roatrip-2014-france-belgique-5

C’est donc avec une légère appréhension que la direction vers la villa est entreprise. Mais il n’est pas question de baisser les bras. Cette exploration était également riche en émotion. Il aura surement fallu un peu de temps pour pénétrer dans la bâtisse. Celle-ci est située en plein centre-ville. Elle est tout de même assez coupée de la visibilité par une végétation abondante, mais un chantier était présent juste à côté avec des grues. Il a fallu jouer à cache-cache et au chat et à la souris pour esquiver le regard des grutiers. Après de bonnes acrobaties, Matt ouvre l’accès et c’est avec émotion et respect que l’entrée se fait. Après deux heures d’exploration la sortie est regagnée avec succès, sans problème.Retrouvez le billet sur la « villa Onder Ons » le dimanche 16 février sur notre site Internet !

roatrip-2014-france-belgique-12

Le dernier spot du jour est la « villa Wallfahrt ». C’est le spot qui a donné le moins de stress sur la journée. L’accès dans la maison s’est fait avec respect et une stupeur incroyable. C’est un des spots les plus fournis qui a été fait. Beaucoup d’objets étaient encore en place, des effets personnels, des objets de décoration. Ce fut très impressionnant de voir cela et surtout magnifique. Mais c’est avec déception que l’on a constaté que certains objets avaient disparu… Après avoir comparé nos photos à celles d’autres explorateurs faites avant, il y a clairement des choses qui ont disparu. Etant donné qu’il s’agit de très peu de choses, et qu’il en reste encore beaucoup sur place, il ne s’agit pas de vols réalisés par des récupérateurs. Ce sont très certainement d’autres explorateurs qui ont voulu ramener un « souvenir » de leur visite, seulement c’est assez désolant de voir cela et c’est toujours un acte qui fait mauvaise réputation à l’Urbex… Comment peut-on envisager de se servir dans des objets qui ne nous appartiennent pas ? Il s’agit d’une simple question de respect… Toutefois il y avait encore beaucoup à faire dans cette bâtisse pour la prise de photo. Mais malheureusement le spot va surement se faire de plus en plus connaître et dans quelques années il ne restera plus rien… Vous pourrez retrouver notre article sur la « villa Wallfahrt » sur notre site web le dimanche 23 février !

Day 4 :

Le jeudi, ce sont deux spots qui sont visés pour la journée. Ils seront faits sans encombre.

roadtrip 2014 france belgique-6

Le premier est « l’hôpital psy Salve Mater ». Le balisage avait été fait la veille et il était clair qu’au moment de la visite, il faudrait se remonter les manches pour y accéder étant donné qu’une partie du site est encore en activité. L’hôpital est constitué de nombreux bâtiments d’une architecture magnifique, de type Flamande. Un bâtiment a été réhabilité et est en activité. Deux autres sont en cours de réhabilitation avec la présence d’un chantier. Enfin certains autres sont encore abandonnés mais les accès sont verrouillés. Hors de question de rentrer par effraction ou par vandalisme. Deux bâtiments ont été scrutés, avec discrétion étant donné l’activité qu’il y a autour du site. Finalement sur les deux bâtisses une présentait plusieurs accès et a donc été visitée. Dedans, encore quelques petites choses intéressantes. La visite a tout de même été rapide pour ne pas trop traîner et la sortie a été regagnée toujours avec respect et discrétion. Retrouvez l’article sur « l’hôpital psy Salve Mater » ainsi que son histoire le dimanche 2 mars !

Le deuxième spot est le « château Hogemeyer ».

roatrip-2014-france-belgique-13

C’est un spot qui est très intéressant de par la diversité des choses qui sont présentes dedans. La bâtisse en elle-même a une architecture incroyable qui date de deux époques différentes. Sur le terrain, plein de véhicules laissés à l’abandon sont présents, ce qui rend la visite encore plus palpitante.
Une fois arrivés au pied du spot, la mise en garde est là. Si un étranger est pris sur le terrain c’est une amende d’au moins 250 euros par tête de pipe… Histoire de rendre la visite encore plus stressante et palpitante, le spot est perdu en pleine campagne, autant dire que laisser la voiture d’immatriculation française ici c’est se jeter dans la gueule du loup direct…
Fort heureusement une petite cachette a été trouvée pour la camoufler. C’est alors avec responsabilité et sachant à quoi s’attendre que l’entrée sur le terrain se fait discrètement. La visite aura duré deux bonnes heures avec un certain calme, mais deux-trois coups de frayeurs ont quand même été là. La bâtisse était en sale état, mais son architecture était bluffante. Les vieux véhicules présents sur le terrain ont également vendu leur part de magnificence. Ainsi, une vieille Mercedes était là, aux côtés d’un camping-car, de camions dont un vieux camion de pompiers.
La sortie regagnée et étant en dehors du terrain, un Timelapse s’est réalisé sur la bâtisse. Et comme si le temps allait prévoir cela, un rayon de soleil a fait son apparition d’entre les nuages noirs pour rendre la prise de vues authentique. Ce château était vraiment impressionnant à voir. Vous pourrez découvrir l’article et les photos du « château Hogemeyer » sur notre site Internet le dimanche 9 mars !

Day 5 :

Le vendredi était une journée chargée. C’était surtout la journée avec LE spot à explorer de la semaine, mais certainement UN des spots les plus difficiles d’accès. Pour cause, il s’agit d’une gigantesque usine, un haut fourneau qui a fermé ses portes récemment, mais qui reste en partie en activité. A la vue des photos d’explorateurs, nous sommes tombé « amoureux » de cet endroit. Tout simplement époustouflant et énorme. Il s’agit « d’Heavy Metal ».

roatrip-2014-france-belgique-14

C’est un spot encore en activité et surveillé par des gardiens. Autant dire que la difficulté était bien mesurée et connue. Cela n’a pas freiné. Etant donné la grandeur du site, nous pensions la nature à nos côtés pour jouer au chat et à la souris. C’est ce spot qui a demandé pas moins de 2h de marche. Le tour a été fait sans succès. Le site est entouré d’un grillage haut de 2m surplombé de barbelés en haut mais aussi en bas. Après une bonne heure de marche et commençant déjà à jouer à cache-cache avec la voiture (de sécurité ou pas ?) qui faisait des allées/venues, nos morales étaient déjà mis à l’épreuve.
Un peu plus tard, une chatière a été décelée. L’entrée sur le terrain se fait enfin. Et là : remake de The Hobbit… Il a fallu traverser un marécage, des ronces puis un terrain entier de chantier avec buttes de terre, de pièces diverses entassées sur pas moins de 10-20m de haut. Puis c’est reparti pour une entrée dans la végétation et les ronces. L’approche de l’usine se fait, mais ce n’est pas encore gagné. Puis, entre les 500 bons mètres qui séparent l’entrée de notre cachette dans la végétation, ce sont des bulldozers et camions qui barrent le passage. Pour le coup, le mot Urbex était vraiment remis en question pour nous ici, et l’hésitation s’est fait tout de suite ressentir. Mais après tant d’efforts, il faut tenter. Une progression pour se réfugier derrière des buttes de terre a été entrepris. Malheureusement trop sûr de nous, un ouvrier nous a repérés dans le rayon des 500 mètres… Agitant les bras en l’air, plus apeuré et scotché qu’autre chose il nous fait comprendre avec ses gestes que nous n’avons pas à être là. Sans nous risquer à aller lui parler et voyant la distance qui nous sépare, c’est en courant que tout le chemin arrière a été fait en sens inverse pour regagner la sortie avec un coup d’adrénaline intense.
Pour le coup, nous ne sommes pas fières de nous. Il ne s’agissait pas d’Urbex car le site est encore en activité. Aux vu de la grandeur par rapport au tout petit chantier qui investissait les lieux, le site n’est tout de même pas laissé pour mort. Nous avons donc clairement enfreint les lieux… Ainsi, les photos qui ont été prises par les quelques explorateurs ne représentent pas et ne sont pas caractéristiques de l’Urbex pour nous. Mais elles sont quand même séduisantes et donnent envie de découvrir l’endroit… Pour le coup le site n’est pas entièrement abandonné, aucune visite n’a été faite et il ne s’agit pas vraiment d’Urbex, donc aucun article ne verra le jour.

Le deuxième spot de la journée est tout aussi grand, mais moins étendu. C’est le fameux « charbonnage du hasard », une friche reconnue dans le milieu et surtout hallucinante.

Il s’agit en fait d’une ancienne mine de charbon, laissée à l’abandon depuis bien longtemps. Ce spot avait été tenté en novembre lors du petit voyage de deux jours, mais c’est finalement durant cette semaine de janvier qu’il a été découvert dans sa globalité. L’entrée balisée il y a deux mois était bien facile d’accès, mais pour le coup beaucoup trop… Elle a été rebouchée… C’est donc par l’arrière que l’entrée dans le spot s’est faite. Une fois à l’intérieur, le terrain de jeu est hallucinant. Les différents puits de la mine sont très hauts et le dernier étage a pu être atteint pour faire un maximum de photos en hauteur et un beau Timelapse sur le site. Des entrées de galeries souterraines étaient bien là, mais malheureusement scellées. Malgré la dangerosité, l’exploration de ces galeries aurait pu être époustouflante. Durant la visite, ce sont d’autres explorateurs qui ont été rencontrés. Après un bon échange, la sortie fut regagnée pour nous. Vous pouvez retrouver l’article « charbonnage du hasard » avec son histoire et ses photos le dimanche 16 mars !

roadtrip 2014 france belgique-7

Enfin, le dernier spot de la journée est un préventorium. Il s’agit du « préventorium Dolhain », un spot archi connu et rodé dans le monde de l’Urbex. Il y a quelque temps, on vous avait décrit ce qu’était un sanatorium.

roadtrip 2014 france belgique-8

Et bien un préventorium tourne également autour de la tuberculose, mais au lieu d’être un institut qui va traiter les patients atteints de cette maladie, il s’agit d’un centre pour des patients infectés par la tuberculose, mais qui n’ont pas encore la forme active de la maladie.
Arrivés sur place, le spot est en pleine campagne, mais entouré d’habitations et d’une ferme. Après un petit tour en voiture et une vague appréhension sur la façon dont il allait être exploré, c’est sans hésitation que la voiture est garée en plein dans le spot. Un petit bonjour à l’agriculteur du coin qui entreposait ses ballots de paille et c’est parti pour la sortie du matos photos. Personne ne nous a rien dit. Ce préventorium présente une façade vraiment admirable, avec un vieux camion de pompiers à ses côtés. La verrière est toujours présente. Pour le coup, c’est la seule chose qui vaut le déplacement et le coup d’oeil. Sinon l’intérieur du spot en lui-même ne présente plus rien du tout d’intéressant. Après un shooting d’une bonne heure, nous nous adressons à l’agriculteur et nous parlons ainsi avec lui pendant une heure environ. Des anecdotes sur cet endroit, il y en a. Et malgré les apparences, c’est un spot qui est très convoité par une multitude de personnes, le défilé se fait tous les weekends. S’il y avait une anecdote que l’agriculteur nous a confié, parmi tant d’autres, c’est très certainement une petite équipe de tournage qui est venu investir le lieu pour un film pornographique, glauque au possible. Retrouvez l’article sur ce fameux « préventorium Dolhain » le dimanche 23 mars !

Day 6 :

En ce samedi , le premier spot est la fameuse « Cooling Tower IM » que Xavier et Tom avaient fait en novembre.

SONY DSC

Cette fois, cette tour de refroidissement a été visitée l’équipe entière. Arrivés pour 8h sur le spot, c’est un petit Timelapse que Matt a fait. Puis direction l’intérieur pour voir l’antre hallucinant de cette structure gigantesque. La visite n’est pas longue pour ce genre d’endroit, mais la grandeur fait toujours frémir. Retrouvez l’article sur la « Cooling Tower IM » avec ses photos des deux visites (novembre et janvier) le dimanche 30 mars !

Le deuxième spot du jour de prévu est une villa. Seulement, arrivés au pied de la maison, les barrières paraissent certes bien rouillées, mais les fenêtres du rez-de-chaussée sont toutes neuves. Il s’agit de fenêtres double vitrage. De plus, sur le toit, des panneaux solaires sont installés. Sans aucune hésitation ni question, le chemin est repris. Le spot n’est pas du tout abandonné et n’est plus praticable. Notez le bien pour ceux qui avaient prévu de réaliser cette visite. Il s’agissait de la « villa Denis ».

Il est 10h du matin et il ne reste qu’un seul spot pour la journée, sachant qu’il ne demande pas énormément de temps de visite. Etant dans une région où on savait un autre spot présent, nous décidons donc d’y aller. Seulement voilà nous ne l’avons pas trouvé. Comble du comble, après un arrêt pour un café et une furtive recherche sur Internet avec le Wi-Fi disponible, le fameux spot qu’on avait eu tant de mal à trouver a été localisé en 15 minutes… Comme quoi des fois cela ne sert à rien de s’acharner.
Ce fameux spot est un ancien dépôt de trains où sont mis des locomotives de la SNCB.

roatrip-2014-france-belgique-15

C’est un spot connu dans le milieu de l’Urbex, et il est recherché des fois simplement pour le fait de pouvoir voir les locomotives. Arrivés sur place, l’accès se fait par les taillis et les ronces. Une fois sur le spot, le terrain de jeu est original et époustouflant. Ce sont quelques locomotives qui sont là, dehors, avec les portes ouvertes. La visite de chacune d’entre elles se fait. Elles ont toutes un nom, « New York », « Mazurka », etc. Certaine d’entre elles voit leur tableau de bord se dégrader, mais d’autres sont intacts, avec encore le système radio. Il y a bizarrement peu de vandalisme, ce qui est très bien. Le spot est connu aussi pour avoir eu fût un temps les locomotives dans le hangar de maintenance qui trône juste à côté. Le jour de notre visite toutes les locomotives étaient dehors. Cela n’a pas empêché la visite de l’immense hangar. Vous pourrez retrouver l’article sur le dépôt de trains ainsi que les photos le dimanche 6 avril !

Le dernier spot de la journée est « l’hôtel Regnier ». Un spot qui se dégrade à vue d’oeil, mais qui reste néanmoins très impressionnant à visiter.

Arrivés sur place, le vieil hôtel abandonné surplombe une départementale… L’accès risque d’être difficile et surtout pas discret mais une rencontre surprise va nous aider à entrer pour profiter du lieu ! Vous pourrez trouver l’article sur « l’hôtel Regnier » avec son histoire et ses photos le dimanche 13 avril !

roatrip-2014-france-belgique-16

Day 7 :

En ce dimanche, il s’agit du dernier spot du road trip, eh oui, tout a une fin. Il s’agit du fameux « château Miranda ». L’exploration est prévue pour le matin et le reste de la journée nous a permis alors de rentrer direction Clermont-Ferrand.

roadtrip 2014 france belgique-9

Ce fût plutôt une mauvaise idée d’entreprendre la visite de ce château à cette époque de l’année. Tout simplement car une nouvelle bouleversante a fait le tour des réseaux Urbex, mais aussi d’autres branches, concernant la déposition d’un avis de démolition sur cette bâtisse. Une pétition a tourné massivement sur Internet et une manifestation a été prévue la veille de notre exploration… Il était clair que le spot allait être envahi d’explorateurs, mais surtout qu’il allait être surveillé. Par chance, une visite du château s’est faite en novembre par Xavier et Tom. Ainsi, elle aura duré environ 3 heures et la tranquillité était de mise. Ce qui n’était pas le cas de ce dimanche 19 janvier. Arrivés au pied du château, rien à signaler point de vue sécurité. Derrière, c’est l’immortalisation de la façade. Au pied, quatre explorateurs Allemands, deux Hollandais et un couple de Français. Les discussions s’entament ainsi que les échanges de cartes. Puis c’est avec le couple de Français que l’exploration s’entreprend. Il s’agit de Florian et Alex, qui ont les sites Internet : Flo delabioteam 1 et Flo delabioteam 2. L’infiltration par la cave se fait alors puis nous progressons jusqu’au rez-de-chaussée où sont présentes les fameuses marches.
A peine posés avec notre matériel qu’un coup de sifflet retentit et qu’une personne apparaît par la fenêtre… Il s’agit du garde forestier… C’est un comble car depuis le début de la semaine nous avions regardé beaucoup de photos d’explorations d’autres urbexeurs sur le château, et nous étions tombé sur une vidéo YouTube qu’avait posté un groupe d’Anglais. Ils ont filmé leur « arrestation » dans le château et la fameuse personne était ce garde forestier… Toute la semaine nous nous demandions si nous allions tomber sur cette personne et nous faire sortir. Cela n’a pas manqué…
La demande immédiate d’effacer les photos a été faite. Présentation des papiers d’identité et une bonne leçon de morale. Malgré cela, l’amende a été évitée de peu. Nous nous retrouvons donc sur la route, en direction de la voiture.
C’est avec des étoiles plein les yeux et de bons souvenirs que la route en direction de Clermont est prise. Retour à la réalité.

Bien qu’on nous ai demandé d’effacer les photos, nous ne les avons pas perdu pour autant. Retrouvez l’article sur le « château Miranda » le dimanche 20 avril. Il s’agira essentiellement de la visite faite en novembre avec les photos qui lui corresponde, mais un récit de notre aventure en janvier sera aussi présent.


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,




Article précédent

Cooling Tower

Article suivant

Sanatorium du Vexin





Vous devriez aussi aimer



27 Commentaires

sur 26 January 2014

Salut, beau périple que vous avez fait là. Je fais partie des chanceux qui ont pu pénétrer dans Heavy Metal. Malheureusement, un moment il y a eu trop de personnes qui y allaient et la sécurité a été renforcée. Le site n’est plus en activité et ne le sera probablement plus jamais. Mais il semble qu’on s’active déjà autour des bâtiments à évacuer tout ce qui s’y trouve. Avant de détruire le HF? Je ne sais pas. Et je ne désepère pas d’y retourner, une fois qu’on est à l’intérieur, on y est tranquille, les gardiens restant à l’extérieur.

    sur 26 January 2014

    C’est vrai que c’est une chance! Pour nous des ouvriers travaillaient vraiment dans le terrain (peut-être à démanteler le site) mais le fait est qu’il n’était pas que surveillé… Dommage.

sur 27 January 2014

Les timelapses sont absoliment magnifique en attendant de voir les photos !
Merci pour les liens ;)

sur 28 January 2014

Je suis impressionnée Lapé!!! Vraiment stylé ce petit film! Ainsi que les photos!!!

    sur 28 January 2014

    Merci Amélie!!!! Content que ça fasse plaisir au plus grand nombre :-)
    Pour ce qui est de la vidéo, c’est entièrement Matt qui l’a faite, captures et réalisation.
    Les photos sont de nous trois :-)

sur 28 January 2014

Franchement, cette vidéo est une tuerie, tout comme les photos d’ailleurs! Les effets sont somptueux, ça nous m’a laissé scotchée! Vraiment c’est top. Merci beaucoup de nous faire partager ces lieux à travers vos yeux!

Delphine & Guilhem

    sur 28 January 2014

    Merci beaucoup Delphine! Content de voir que tu as ressenti la même chose que nous surplace. :)

sur 18 February 2014

Bravo Tom !! Félicitation pour ces petits bijoux photographiques, vous êtes les témoins de ce que notre société laisse derrière elle à l’abandon et c’est un rôle très noble.
La vidéo est géniale aussi, énergique et vivante !! Bravo bravo et bravo encore c’est vraiment TOP, c’est toujours un plaisir et une surprise à chaque visite de votre site. Bisous et à bientôt (Patou et oui c’est moi Tom !!)

    sur 20 February 2014

    Hey Patricia !!
    Je me permets de répondre avec mon compte au nom d’UrbexElement.
    Oui je t’ai bien reconnu vu qu’il y a ton nom en titre de commentaire ;-)
    Merci beaucoup pour ces compliments !! Ça nous fait extrêmement plaisir tu sais. C’est vraiment agréable d’avoir plein de retours positifs comme ça. On est content si ça plait, c’est ce qui compte le plus pour nous, que ça fasse plaisir aux gens.
    C’est bien gentil ton commentaire. Pour ce qui est de la vidéo c’est entièrement Matt qui l’a réalisée, captures et montage. Les photos sont de nous trois, Matt, Xav et moi-même.
    On se donne à coeur joie de pouvoir faire découvrir ces lieux oubliés !
    En tout cas pour nous c’est toujours un plaisir de savoir que tu nous suis depuis nos débuts et que tu es une « fidèle », comme bon nombre de personnes :-)

    N’hésites pas à venir faire un tour régulièrement sur notre site. Surtout que ces temps-ci il n’y a plus trop d’activités, mais c’est pour préparer une bonne surprise, qui va arriver incessamment sous peu ;-)

    J’espère que tout va bien de ton côté, à très bientôt !

sur 4 March 2014

Juste votre vidéo est sublime c’est limite une bande annonce de film ^^, je suis tombée sous le charme de votre travail, j’espère atteindre votre niveau un jour, encore une fois travail sublime

    sur 5 March 2014

    Bonsoir C4LYPIX !
    Merci beaucoup pour ton commentaire qui nous touche vraiment ! :-)
    La vidéo est signée de Matt de la team, il est vidéaste professionnel donc ça aide. En ce qui concerne les photos elles sont de nous trois en général. Tom s’occupe de la rédaction et Xav du traitement photo ainsi que de toute la forme du site Internet, c’est lui qui fait tourner tous les rouages ;-)
    On est content si notre travail plaît, sincèrement, merci.

sur 4 May 2014

superbe travail de tres grande qualité !! merci !!

    sur 6 May 2014

    Merci à toi Koco!!
    Content que ça te plaise autant que que ça nous a plu d’explorer et de rédiger/traiter/monter.
    Ton commentaire nous fait bien plaisir :)
    Bonne soirée!

sur 29 October 2014

Salut la team UrbexElement !
Félicitation pour votre travail et vraiment merci pour tous ces retours d’expériences qui sont aussi incroyables que vos photos. L’Urbex est vraiment une discipline exceptionnelle, mais au delà des photos, c’est aussi ce type de témoignages/récits qui nous passionnent à tous. C’est vraiment cool de voir une team partager tout ça avec nous et de prendre le temps de faire des historiques des lieux.
J’ai une petite question destinée à Matt (qui, d’après ce que j’ai compris, est à l’origine de la vidéo) : tu as tout fait à la GoPro? Tu as utilisé quoi comme slider?

Merci encore à tous pour tout ça… :)

    sur 5 November 2014

    Salut Martin!

    Merci à toi pour ton commentaire plus que plaisant! Ça fait chaud au coeur de lire ce genre de message franchement.

    On est toujours aussi ravi que tant de gens viennent sur notre page et apprécient le travail. D’autant plus que ces temps-ci nous avons beaucoup moins de temps à consacrer à l’Urbex du fait de nos activités professionnelles. Mais dès que nous aurons de nouveau un peu de temps nous reprendrons les explos qui nous manque tant, et nous partagerons les dernières trouvailles que nous avons faites (et oui il nous reste encore quelques bons endroits à partager, mais faute de temps nous le ferons lorsque le calme sera revenu ;)) (ça fait beaucoup de « temps » dans un même paragraphe ^_^).

    C’était notre envie de partager à la fois les photos de nos explos mais également l’histoire du périple à l’intérieur du spot, afin que le lecteur puisse s’immerger aussi. Nous aimons bien donner un petit historique et par moment (quand nous pensons pouvoir le faire) une petite analyse architecturale sur les bâtiments qui en valent le coup. Tout ça en essayant de ne pas trop en dire non plus pour ne pas divulguer l’endroit…

    Bien vu pour la vidéo! C’est bien Matt qui l’a tournée et réalisée. Il a utilisé une GoPro oui, mais la très grande majorité des images qui sont présentes dans la vidéo ont été prises par son Canon EOS 7D puis pour les SlowMotion la caméra Sony NEX FS 700. Le Canon était sur un Slider Konova de 1m et un boitier Syrp Genie (Système de Timelapse motorisé).

    Voilà, si tu veux plus d’infos sur le matériel qu’on utilise tu peux faire un saut sur notre page « À propos » en bas du site, tout est repertorié ;)

    Au plaisir! Et merci à toi pour ce message.

    UrbexElement

sur 17 February 2015

Bonjour à vous,

Beau site…

J’aurai voulu avoir un indice pour les train. Bien que je suis une fille j’apprécie beaucoup ça.
J’ai appris que j’avais le cancer la semaine passée et j’aurai aimé faire une dernière promenade, les restes bof bof pour moi. Je peux si vous le voulez vous donnez un indice ou même un spot si vous savez m’aider.

Gaëlle de Belgique

sur 3 May 2015

Tu as eu l’occasion de faire la villa du docteur pépito?

sur 26 September 2015

Impressionnant, ce film ! Je m’attendais à voir une vidéo « sympa, sans plus » et j’ai fait « waaaah o_o » tout le long !
J’aime beaucoup le texte aussi, notamment les passages à propos du « devoir de mémoire » et de la difficulté à quitter les lieux qu’on a visités. Je n’ai (encore) jamais fait d’exploration, mais je suis sûre que si j’avais la chance d’aller dans le château des Singes ou un de ses confrères, je me retrouverais scotchée, sans pouvoir me décider à partir. En plus, quand on se trouve dans les endroits comme ça, on a un peu l’impression qu’ils nous appartiennent, au moins pour quelques heures, non ?
Il y a tant de gens qui disent, à propos des endroits qui tombent en ruines, « c’est vieux tout ça, faut faire place au neuf », mais vous les immortalisez, vous donnez à d’autres la chance de les visiter virtuellement, et c’est vraiment précieux.

sur 4 October 2015

Salut Leina,

Merci pour ton commentaire ! Tant mieux si tu as passé un bon moment en visionnant la vidéo :).

Effectivement explorer ces endroits ne donne que rarement envie de partir et de les quitter, ils dégagent tous une atmosphère spéciale et plaisante. Les visites sont toutes plus palpitantes les unes que les autres.

Au plaisir !

L’équipe Urbex Element

sur 9 December 2015

Salut, très jolie vidéo…
Félicitations pour ces timelapses !
Respect, je n’ose pas le faire de peur des mauvaises rencontres et c’est tellement beau d’en voir en urbex.
Bonne continuation

    sur 30 December 2015

    Merci Lina !

    Ça nous fait plaisir :).
    En Urbex, il faut juste oser faire le premier pas, mais toujours le faire accompagné par au moins une personne.

    Au plaisir !

    L’équipe Urbex Element

sur 27 December 2015

Super road trip ! Nous avons nous même fait quelques un de ces spots. Dommage que vous ayez déjà fait la route du retour, nous aurions eu quelques adresses à ajouter à vos explo qui auraient pu être sympa pour vous ;-)
Bonne continuation en tout cas !

    sur 30 December 2015

    Salut !

    Merci beaucoup. Oui nous avons vu ça sur votre site Internet, effectivement nous n’avons que quelques adresses par rapport à vous. Mais nous nous rendons compte que ce que nous avons fait était déjà bien suffisant car le voyage était intense !

    Nous allons nous creuser la tête pour trouver d’autres adresses :).

    En tout cas vous avez une belle collection de spots !

    Au plaisir, bonne continuation à vous aussi,

    L’équipe Urbex Element

sur 4 October 2016

Bonjour, pourriez vous me communiquer votre adresse mail afin de vous demander certains conseils sur les différents lieux abandonnés que l’on peut voir sur votre site. Se serait pour quelques visites dans le cadre d’un projet étudiant pour le bac, merci d’avance



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire la suite

Cooling Tower

Tu vois les hautes tours s'élever au-dessus des maisons seulement quand tu as quitté la ville. [Friedrich Nietzsche] Petit...

12 January 2014
UA-40202717-1