Le manège aux graffitis

Street-art / Urbex / 16 avril 2013

Ce n’est pas un cheval et vous n’êtes pas dans un manège, c’est un partenaire de danse. [John Lyons]

Notre tout premier spot !

Quoi de plus agréable que de découvrir un site d’urbex en pleine campagne ? C’est ce qui nous est arrivé ce weekend, dans le département de l’Allier.
Nous avons découvert un ancien centre équestre avec son restaurant. Bien que ce dernier soit bien endommagé (il ne reste pas grand-chose à voir à part la magnifique cheminée dans la salle de restaurant), le manège a gardé encore une certaine vitalité avec ses box à chevaux et ses restes de portes en bois.

L’arrivée.

Une des joies de l’urbex, c’est de découvrir le lieu tel qu’il fût laissé au moment de l’abandon, mais aussi après le passage des graffeurs et teuffeurs. On vous avoue avoir eu un bon grand sourire en arrivant sur les lieux quand nous avons découvert ce fauteuil au milieu du chemin.

Sofa

Exploration du centre équestre.

Nous avons commencé par l’ancien club équestre, avec ses box et son manège. Le bâtiment est délabré de par le défilé des personnes qui sont passées au fil du temps (graffeurs, fêtards, jeunes et squatteurs) mais a gardé quand même une certaine allure.

DSC_0701

Les graffs sont nombreux à l’intérieur et quelle ne fût pas notre surprise devant une forme de Street Art peu banale. La technique n’est pas mal du tout, elle consiste en la projection de peinture noire liquide contre le mur à l’aide d’un pinceau (selon nous). L’artiste, qui n’a malheureusement pas signé ses œuvres, reprend toujours le même univers dark en dessinant des sortes de trolls musclés. Un travail hallucinant à voir ! Les autres fresques et graffs sous-entendent que pas mal de bons artistes sont passés dans le coin.

DSC_0678

Exploration du restaurant.

Nous avons continué notre périple avec le restaurant, qui se trouve dans un sale état. Seule la cheminée qui jonche sur le côté droit en rentrant a gardé de l’allure. La partie gauche du bâtiment est entièrement écroulée. Il devait s’agir très certainement d’une grande salle de réception, pour les banquets ou autres rassemblements.

Cheminée domaine de la cour

A l’étage, plus grand-chose à voir, un incendie ayant eu lieu, il ne reste plus grand-chose. Xavier, étant allé sur place bien plus jeune, dit avoir vu des chambres avec salle de bain individuelle, chacune portant un nom de fille. Il est très certain, et selon les histoires locales, que ce restaurant soit devenu par la suite une maison close avant son abandon définitif. Quoi qu’il en soit, vous constaterez vous-mêmes qu’il ne reste pas beaucoup de ces chambres. On peut apercevoir encore une baignoire à moitié cassée, quelques vieilles canalisations et encore notre artiste « projeteur » qui est passé par là, toujours anonyme malheureusement.

DSC_0832

DSC_0839

Nous avons fini par la cave, bien sombre, qui laisse apercevoir une multitude de portes bouteilles. La cave à vin devait être parfaite ici. Une grosse chaudière est également présente, bien rouillée, mais encore debout.
L’arrière bâtiment nous lâche sur une cour fermée qui sert désormais de support à de formidables fresques.

DSC_0837

Ce spot est vraiment intéressant, bien qu’il n’y ait plus aucun objet se référant aux lieux (couverts, tables, mobiliers pour le restaurant et même les cuisines, et tout objet équestre pour le manège), il nous a semblé intéressant par les formes de Street Art que l’on a pu y trouver.

Shooting du fixie :-)

Pour finir cette session urbex, on s’est amusé à shooter notre modèle à nous sur les lieux. Où ça un modèle ? Mais si, ce fixie rouge :-)

DSC_0902

Vous pouvez retrouver la galerie photos sur notre Flickr. Enjoy !


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,




Article précédent

À propos

Article suivant

Des Fenwicks aux graffs





Vous devriez aussi aimer



5 Commentaires

sur 2 September 2013

Concernant l'artiste "projeteur" il est assez présent un peu partout sur les spots de Clermont Fd, le style est reconnaissable en mille, et jamais aucune signature !
Très chouette article en tout cas.
 

    sur 3 September 2013

    Merci Paul, comme tu l'as dit dans un autre article, on a fini par trouver son blaze : Veni. Effectivement il est présent dans la majeur partie des spots qu'on à fait en Auvergne et il est très très bon!

sur 9 March 2014

[…] est également présent (vu précédemment dans « Chambres avec vue » mais aussi dans « Le manège aux graffitis […]

sur 9 March 2014

[…] back. En fait, il y a très peu de spots où il n’est pas passé. Il a été découvert dans « Le manège aux graffitis » et vu également dans « Des Fenwicks aux graffs », « Des Fenwicks aux graffs, le retour », […]

sur 10 March 2014

[…] l’intérieur, une bonne surprise avec le retour de notre artiste « projeteur » (voir article « Le manège aux graffitis »), mais toujours anonyme. A croire que ce dernier ait fait tous les spots d’urbex de la […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire la suite

À propos

Dans un premier temps, Urbex Element est une association ! Eh oui, cela fait déjà 2 ans que nous avons déposé le dossier...

1 April 2013
UA-40202717-1